Globalement, seuls 18,90% de congolais ont accès à l’électricité en 2016. Ce taux est parmi les plus faibles d’Afrique dont la moyenne est de 30%. En outre, l’offre énergétique est très inégalitaire. Moins de 1% de la population rurale a accès à l’électricité. Cette situation est notamment à la base de l’usage abusif des forêts pour la collecte du bois énergie et accentue par conséquent la déforestation et la dégradation forestière. 

Ce sombre tableau statistique contraste avec une forte diversité des sources énergétiques qui caractérise le pays. En effet, le potentiel hydroélectrique seul du pays est estimé à plus ou moins 100.000 mégawat. Le pays est aussi doté d’un potentiel appréciable des autres sources énergétique, notamment le solaire et l’éolien. A cet effet, il y a nécessité à établir une politique énergétique ambitieuse afin que le pays atteigne les cibles relatives à l’énergie en 2030.