Contrairement aux OMD qui ont mis un accès sur l’accès à l’éducation, les ODD promeuvent la qualité de l’éducation. Il est évident que des résultats obtenus en matière de l’éducation au cours des quinze années de la mise en œuvre des OMD sont significatifs. Les taux brut et net de scolarisation dans le primaire ont atteint respectivement 118,3 % et 80,4 % en 2013, le taux d’alphabétisation des personnes âgées de 15 à 24 ans a franchi la barre de 82,4 % en 2013. Le taux d’achèvement du primaire est passé de 24,8 % en 2001 à 69,7 % en 2013. Toutefois, il a été observé que les efforts importants devraient être entrepris pour améliorer la qualité de l’éducation.

A titre d’illustration, la proportion d’enfants en fin de cycle primaire sachant lire n’est que de 44% contre 46% pour ceux comprenant les mathématiques. Par ailleurs, les inégalités dans le domaine de l’éducation en fonction du sexe sont présentes quoique moins prononcées. Elles sont davantage importantes en lecture qu’en mathématiques. En effet, en cours élémentaire, les garçons sachant lire représentent 58% contre 55% pour les filles. En ce qui concerne les mathématiques, 46% des garçons sont à l’aise contre 45% des filles. En fin de cycle primaire, les garçons sachant lire représentent 45% contre 42% pour les filles. A propos des mathématiques, 46% des garçons sont à l’aise contre 45% des filles. En 2016, le taux d’alphabétisme d’adultes est 64,70%. Par ailleurs, les infrastructures pour une éducation de qualité demeurent insuffisance et souvent en très mauvais état.