Après une longue période d’expansion, la RDC a connu, au cours de trois dernières années, une baisse drastique de l’activité économique. Avec une moyenne de plus de 4,5% entre 2010 et 2015, la croissance économique du PIB par habitant a été négative en 2016. Nonobstant la faible reprise de 2017 et 2018, avec une croissance respective de 0,4% et 1,1%, le rythme de la croissance du PIB par habitant reste loin de la cible de 7% que préconise l’Agenda 2030. Par ailleurs, le contenu en emploi de la croissance a été très faible. En effet, le chômage reste toujours très élevé et le niveau de salaire très faible. En 2016, le revenu horaire moyen des actifs n’est que de 0,61 USD, soit 0,77 USD pour les hommes et 0,41 USD pour les femmes. Le secteur informel, qui représente 70% de l’emploi total, et les ménages sont les secteurs qui rémunèrent le moins leur main d’œuvre, avec un salaire horaire moyen respectif de 0,55 USD et 0,36 USD.

Les ODD ont redonné une nouvelle urgence aux efforts visant à lutter contre les déficits en emploi. A cet effet, au-delà de l’urgence de prendre des reformes cruciales pour impulser une croissance durable, le Gouvernement devra aussi travailler pour doter particulièrement des jeunes adultes des compétences véritablement utiles. Malgré l’amélioration à l’accès à l’éducation avec la mise en œuvre des OMD, l’apprentissage, quant à lui, n’a pas suffisamment évolué. Des centaines de millions de jeunes adultes ne possèdent même pas les compétences les plus élémentaires.